Facebook

Grand Raid de la Réunion

Après une semaine de repos sur l’île, nous voilà prêts à en découdre avec Nathan (un habitué de la Diag et futur pomme 😊) et Fred (un déjà pomme).

Le départ est prévu à 21h, il fait nuit et la pression monte. On se place tranquillement au fond de la première vague de 500. Objectif = ne pas s’emballer.

Le départ se fait dans une ambiance survoltée, la moitié de l’île semble être présente au bord de la route, …, musique, feu d’artifice, … Nous courrons environ 8km en ville au milieu de cette foule à taper dans des mains qui se tendent sur notre passage. Un moment exceptionnel ! Je suis parti trop vite mais je le sais et tant pis, je veux profiter de ce moment, la suite dure.

Après un passage dans les champs de canne à sucre où je perds mes 2 compères, retour au milieu d’une foule qui se resserre jusqu’au premier ravito. Expédié rapidement comme sur un marathon.

Ensuite, je monte sur un bon rythme mais sans forcer jusqu’au km30. C’est plus compliqué jusqu’au km52 à cause du froid et surtout de la pluie fine (je n’ai pas encore équipé mes lunettes d’essuie-glace).

Arrivée à Marla km52, gros ravito, je goute un plat de pate & poulet grillé. C’est une tuerie ! Je repars rebousté, d’autant plus que la pluie s’est arrêtée et qu’il fera bientôt jour.

Dans la montée suivante, nous sommes nombreux et ça bouchonne pas mal, tant pis, on se repose. Et arrive la première belle descente vers Cilaos (1400 D- en 9km). L’entorse à la cheville semble être bien guérie, ça tient, mais je reste super prudent. Je me fais doubler par une 50aine de coureurs, grrrrh. Puis grosse pause à Cilaos km74 pour tout changer et prendre une assiette de pate & poulet grillé (tjrs au top). Un bon massage des mollets et des cuisses et c’est le début de la deuxième grosse portion de la Diag.

Entrée dans Mafate après une belle montée qui passe bien, on est un petit groupe et les km défilent. Au ravito de Marla km87, en plus du poulet grillé, j’ai la bonne surprise de voir une vidéo d’encouragement faite par Audrey, Evan et Malo. Et c’est reparti en forme (presque).

La suite est beaucoup plus difficile, il fait à nouveau humide et froid. Les descentes sont in-ter-mi-nables avec des marches d’escalier taillées pour des personnes de 2m. Les quadri sont HS. La nuit est très très longue (à 2 ou 3 km/h) malgré les encouragements, les poulets grillés. Je vois des serpents noirs alors que ce sont des tuyaux d’arrosage, il faudrait faire un p’tit dodo. On arrive à Deux Bras km130, ouf. Grosse pause, massage, poulet, changement complet et je repars, pas en grande forme mais bien mieux mentalement. C’est la troisième et dernière portion de la course, le deuxième jour se lève.

On monte à deux pour sortir de Mafate. Encore des marches, pfff. Puis la descente est terrible, je m’accroche à toutes les branches ou lianes pour préserver les cuisses. Moral à zéro.

De la possession km147 à Grande Chaloupe km154, c’est moins technique et je profite d’un moment de grâce. J’ai malheureusement loupé Evan qui voulait courir avec moi mais de savoir la petite famille si proche, ça fait du bien. Je trottine sans effort et reprends pas mal de coureurs. J’ai même l’impression que l’hélico de la télé me suit. L’euphorie dure encore qques km.

La fin est bp plus dure, je n’ai plus de jus, plus de moral, les autres coureurs avec moi sont aussi à plat. Heureusement, la fin est proche, je redescends doucement et retrouve Audrey, Evan et Malo à 2km de l’arrivée. On marche ensemble tranquillement puis à 300m de l’arrivée (dixit Evan), on se remet à courir (vite j’ai l’impression). En fait, il restait plutôt 800m, et je finis complètement cramé dans le stade de le Redoute. Mais super content de finir sans blessure en 41h36.

Nathan, termine sa 3ième Diag en 45h27 et a déjà presque signé pour celle de l’année prochaine malgré des pieds qui ne ressemblent plus à rien.

Et Fred termine sa deuxième Diag en moins de 48h (47h37), en gagnant plus de 13h sur l’année dernière.

Festival des Templiers

Retour sur notre ultra trail des templiers avec Denis Capitan.
Comment vous le décrire, c’est un peu comme des montagnes russe, ça monte, ça descend, ça remonte dur, ça redescend dur, et ainsi de suite et pour finir par une piste de ski de couleur noir (c’est parce qu’il faisait nuit).
Un trail exigeant qu’il ne faut pas prendre à la légère.
Comme à son habitude denis est parti comme une balle dans le sas 2 et m’a rattrapé au 12eme km et je ne l’ai plus jamais revu.
Moi j’étais en mode diesel comme à mon habitude, doucement mais sûrement…
Nous avons découvert les causses avec de superbes panoramas, des sentiers vertigineux, des monolithes, des grottes, des cailloux (mon orteil sans souvient).
Beaucoup de plaisir avec une petite sieste et un bon repas au 60ème km.
Après avoir rechargé la batterie, j’ai enclenché la 3ème et j’ai commencé la remontada.
Denis l’a senti et a continué sur sa belle lancée 💪.
Quelques gouttes sur la fin du parcours et pourtant c’était pas gagné vu la météo annoncée, on s’en ai très bien sorti !
C’est le 1er trail ou je commence et termine avec la frontale.
Beaucoup de plaisir, un peu moins dans les montées 🤣.
Denis : 362ème – 18h32’57’’
Moi : 516ème – 20h12’21’’
Demain départ de Tony Virissel sur le 80 km, dossard 51 dans le sas élite.
Merci pour l’ensemble de vos soutiens
Pour ce  Festival des Templiers 2022 , le 80km ce trail exigeant où il n’y a pas de repos.
Je pars tranquille, où on se retrouve avec Natsu Strife a partager quelques kilomètres ensemble 😉😍 jusqu’au 18ieme ou ma cheville tourne😥 j’ai mal , alors je me dit au prochain ravitaillement km34 je dépose les armes.
Mais en 16km il s’en passe des choses, alors j’ai serré les dents et essayer d’aller au bout de cette aventure. Tampis pour le chrono tampis pour le classement.
Les descentes technique sont impossibles à courir la douleur est trop vif, la cheville tourne encore et encore 😥.
J’arrive quand même au bout de ses Templiers à 9h07 à la 44e position, mais vraiment insatisfait déçu de mettre fait mal si tôt ce qui me change ma course.
Bravo à tous les copains qui ont couru ce weekend c’était un plaisir de vous suivre la veille.
Merci de m’avoir soutenu pendant ces 80 bornes merci à cette assistance de choc ❤️❤️😍🔥💪🏻 comme d’habitude et à tous vos messages fort sympathiques.
Maintenant repos et soins de cette cheville car dans un mois c’est le dernier objectif de la saison 🔥
Au classement:
44-VIRISSEL Tony 33SEH 09:07:29
362-CAPITAN Denis 42V2H 18:32:47
516-ROULAUD Jean-François 80V2H 20:12:21
 
Bravo à eux!

Trail en Côte Rotie

Pour ce Trail en Côte Rôtie, 3 de nos Pommes ont profité d’une météo digne de l’été Indien.

Voici leur Comptes-rendus.

Fred Garrido:

 Par cette belle et chaude journée du 22 octobre 24 degré !!

Après avoir vécu à distance les tribulations de nos 2 pommes chevaliers des templiers (les furieux) et d’autres encore plus fous sur la diagonale ….   Me voilà au départ en pays du côte rôtie. C’est parti avec Franky et ses potes une bande de joyeux lurons. Plat sur au moins 1 km waouh et puis c’est parti pour la 1ère montée au milieu des vignes (on se serait cru sur l’A7 un samedi durant l’été un beau bouchon).

 Puis les paysages splendides de bas en haut et de haut en bas ,ils nous avaient prévenus. J’étais parti pour la première fois lentement…

  Les sentiers et singles sont vraiment Magnifique et surtout pentus  

Quelque temps plus tard la nuit commençait à tomber, la vue dans les vignes toujours superbe, dans un dévers au milieu d’une descente au milieu des vignes, la gamelle, je me ramasse aussi sec et c’est reparti égratignure sans conséquence. L’avant dernière montée à 4km de l’arrivée, un truc de dingo raide caillouteux interminable…

 Le dernier km était très descendant d’abord goudronnée puis plus caillouteux et technique, j’ai mis mon cerveau sur off et j’ai fait une descente (façon apprenti druide !!).

Super organisation, petit massage nickel, bière de récup au top .

J’ai pris la ligne de départ sur le « trail en côte rôtie » , Une très belle course dans les vignes, on grimpe et on descend beaucoup, 24km et 1200m de dénivelé, J’ai pu assister au coucher du soleil dans les coteaux, pour finir la course à la frontale, J’ai adoré ! Mon temps 3h08 Classement : 146e/ 372 , 12e féminine.
 
Au classement:
146-BADIN Océane 5SEF 03:08:20
204-GARRIDO Frédéric 15M3M 03:18:56
284-JOUBERT Franck 11M4M 03:40:20
 
Bravo à eux!
 

Valyonnaise

Dimanche 23 octobre, on se retrouve à Vaugneray pour le départ de la Val’lyonnaise. Thérèze, Isa et Louis sur le 11km et Hervé, Michel et moi-même sur le 20 km. On rejoint une amie qui prépare avec nous la Saint’Express et qui est inscrite aussi sur le 20km. Une course très bien organisée et avec un beau dénivelé où tu montes jusqu’au 15ème km et tu termines en descendant : beaucoup de plaisir, une météo très douce et des bénévoles très sympas. Les chemins dans les bois, au milieu des châtaigniers en mode automne, sont magnifiques aussi !  On termine nos courses avec le sourire et en dégustant un délicieux bœuf à la broche. Sur le 11km, Thérèze arrive 1ère de sa catégorie, super fière d’elle… 

 

Au classement:

11K:

143-MOUNIER Louis 4M6H 01:09:01

220-MOUNIER Thérèze

1M6F 01:17:01

229-MEALIER Isabelle 6M3F 01:17:49

20K:

230-MOUNIER Alexandra 8M1F 02:22:11

262-NEVADO Michel 33M3H 02:46:45

263-REY Hervé 34M3H 02:46:46

Bravo à eux!

Course de la Châtaigne

Course de la Chataîgne à La tour en Jarez.
Encore une belle brochettes de Pommes pour cette course populaire:
Emmanuelle FOURNIER nous distille son compte rendu de course:
 
Course sous un soleil magnifique.
 
Le début de la course à 14h sous le soleil nous a tout de suite mis dans le bain : de la montée pendant plusieurs kilomètres suivi d’un mur vertical à 15%.
 
Il a fallu se placer dans la course tout en gardant un rythme raisonnable pour pouvoir relancer le rythme jusqu’au bout.
 
6km avant la fin, on a rejoint les coureurs du 14km pour finir sur du roulant avec de bonnes grimpettes pour nous calmer.
 
Belle course pour ce premier long format de la course de la Châtaigne avec la bière à l’arrivée ! 
Au classement:
149-CHILLET Joël 3M6M 00:58:41
2-KIELTYKA Alexis 1M1M 00:55:55
49-BOCHATON François 3M6M 01:19:35
 
33-REALLON Benjamin 8M1M 02:21:12
41-FOURNIER Emmanuelle 2M1F 02:25:05
76-MICHALAK Judicaël 11M2M 02:48:23
93-FERLAY Annie 2M2F 03:17:32
95-FOURNIER Pascale 2M5F 03:43:53
 
Bravo à eux!