Interview Cedric Gazulla


Cedric Gazulla, champion de France du 100 km

CPDP :
Bonjour Cedric. 
 
Merci de m’accueillir, ici, sur ton terrain d’entraînement , à St Chamond. 
 
Avant de commencer, je tiens à te féliciter, au nom de toutes les Pommes, pour ton titre de champion de France sur 100Km…. Epoustouflant. 
 
Raconte-nous ta course. 
 
CG : Bonjour. Cette course, je n’étais pas venu pour la gagner. Ce que je voulais, c’était attraper la qualification en équipe de France en passant sous les 7H15. Je savais qu’en faisant ce chrono je n’étais pas loin du podium ! 
 
Je suis parti assez vite, tout en restant dans mes limites, en me freinant un peu. J’ai géré toute la course au cardio-fréquencemètre. 
 
Je profite de la défaillance rapide du triple champion en titre et m’installe en tête à mi parcours. 
 
La victoire, c’est juste un rêve éveillé ! 
 
CPDP : D’où viens tu, et quand as-tu commencé la course à pied ? 
 
CG : J’habite actuellement dans le quartier de Bellevue à ST Etienne et je m’entraîne à ST Chamond dans mon club l’EASC. Ma team est Terre de Running à St Etienne où je suis rentré sur les recommandations de Fabrice COUCHOUD à Ludovic GIDROL. 
 
Petit, je faisais beaucoup de vélo avec mes proches, du cyclotourisme. 
 
J’ai vraiment commencé la course à pied en 2004 avec une première SaintéLyon en relais à 4. 
 
Ensuite tout s’enchaîne avec de bons résultats. Je prends une licence sur le tard. 
 
CPDP : Quelle place occupe la course à pied dans ta vie ? 
 
CG : Houla… Beaucoup de temps quand même. Je vis un rêve car je me considère vraiment comme un amateur qui n’a aucun don pour la course à pied. 
 
Mes résultats, je les dois beaucoup à mon coach, Rodolphe BIER. 
 
Il n’y a pas si longtemps, personne ne me connaissait , en se disant « qui c’est celui là ? », maintenant, ils se disent « houla, c’est Cédric GAZULLA » (rire) 
 
CPDP : Quels sont tes entraînements ? 
 
CG : Je m’entraîne quasi quotidiennement. Je fais beaucoup de vélo hors course à pied. Je fais 2 séances de fractionné, sur la piste ou en nature, ce que je préfère… 
 
CPDP : Quels sont tes points forts, tes points faibles ? 
 
CG : Point fort, je dirai l’endurance. 
 
Point faible, la descente. Dés que ça devient technique, je perds beaucoup de temps. Pour exemple, dans la descente du Mont Ventoux, je perds 8 minutes et 6 places par rapport aux meilleurs... 
 
CPDP : Quel est ton meilleur souvenir en course ? 
 
CG : Ma 9ème place à la SaintéLyon en 2016. 
 
J’ai vraiment beaucoup aimé l’UTPMA (Ultra Trail du Puy Mary Aurillac) superbe parcours, organisation au top. 
 
CPDP : Quel est ton palmarès ? 
 
CG : En 2015, une seconde place sur l’Ultra Trail Vulcain, Vainqueur à la nuit des Cabornes (50km) et au Boulieu Trail(50km) à Annonay. 
 
En 2016, vainqueur à Rochtaillée, sur l’Ultra Trail Côte d’Or (103km), l’EDF Trail du Mont Cenis, sur le BoulieuTrail 105 KM et le semi marathon de Bonson, et ma 9ème place sur la SaintéLyon. 
 
En 2017, 2ème à l’hivernale de Coursières, au trail des Lucioles, sur le 20km de la Marcelinoise, à la Villardaire, au semi marathon de Bonson. 3ème aux 100km de Millau, à l’UTPMA, 4ème sur l’Ultra Trail des Balcons d’Azur. 
 
En 2018, 2ème à l’hivernal des Coursières, vainqueur à la Foulée des Monts d’Or, 5ème sur le Gruissan Phoebus Trail (50km), Champion de France du 100Km à Belvès. 
 
CPDP : Quels sont tes prochains objectifs ? 
 
CG : Tout d’abord, grâce à mon titre de champion de France, je vais représenter la France sur les Championnats du monde des 100Km en Croatie en septembre prochain. 
 
Je vais participer à un stage avec l’équipe de France en juillet. 
 
Je ne sais pas si je vais participer à la SaintéLyon cette année. 
 
Ce que je préfère, c’est le Trail, surtout quand c’est long. 
 
La route et surtout les 100 KMS, je n’y suis venu que grâce aux conseils de Patrick RUIZ, un ami, afin d’en participer aux 100Km de Millau. Il estimait que je pouvais faire un truc. 
 
J’aimerai bien participer aux Templiers. Mais il faut que ça courre. Par exemple, on ne me verra pas sur l’Echappée Belle… 
 
CPDP : Et Courir Pour Des Pommes, allons nous t’y voir un jour ? 
 
CG : Je n’ai encore jamais eu l’occasion d’y participer, mais oui, un jour peut être, pas cette année en tout cas. C’est toujours mal tombé dans mon calendrier. J’aime bien faire les courses locales, malgré tout, elles me servent de préparation. 
 
CPDP : Et bien merci Cédric pour cet échange qui permettra à nos lecteurs de mieux te connaître. 
 
A très bientôt ! 
 
CG : Merci !